September 21, 2017

August 31, 2017

Please reload

Posts Récents

Balade à la pointe de Penvins

September 27, 2017

Petite balade en couple à la pointe de Penvins, (Lagrée) sous un crachin typiquement Breton !

Histoire

Un petit sanctuaire aurait déjà été érigé au Moyen Âge sur l'emplacement d'un site gallo-romain antérieur.

De nombreuses légendes expliquent la présence de cette chapelle: la Vierge et saint Démétrius auraient mis en déroute les anglais, ou le naufrage d'une flotte de pirates par une tempête provoquée par saint Gildas…

L'édifice actuel fut reconstruit sur les ruines de deux chapelles successives (XVIIe et XIXe siècles), grâce à la générosité de la famille de Francheville. Olivier de Langlais, résidant au manoir de la Cour près de Penvins (en fait un relais de chasse bâti à l'emplacement d'un manoir), époux d'Hedwige de Francheville, devint maire de Sarzeau en 1884. Olivier et son épouse sont à l'origine de la reconstruction de la chapelle.

L’érection de la chapelle est la conséquence d’un vœu réalisé à la Vierge par un de ses paroissiens. En effet, Olivier de Langlais, maire de Sarzeau, avait fait la promesse solennelle à la Madone de reconstruire l’ancienne chapelle de la Côte, si son fils était reçu dans la prestigieuse école de Saint-Cyr Coëtquidan, ce qui se produisit le 16 octobre 1896.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'édifice frôla la destruction. En effet, toutes les constructions susceptibles de servir de points de repère pour la navigation devaient être démolies. La chapelle devait subir le même sort que le poste de douane et les villas du XIXe siècle. Cependant, grâce à l'acharnement de l'abbé Buquen, vicaire de Penvins, la chapelle fut sauvée.

Architecture

Sa disposition en croix grecque lui permet de mieux résister aux vents violents venus de la mer.

Elle est surmontée d’une statue de Notre-Dame.

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives

All Photographies © 2012-2018 by CHRISTIAN HOUEIX